Acephale Acephale

Arábia/Araby

Brazil – 2017 – 96′

Araby begins by observing the day-to-day of Andre, a teenager who lives in an industrial area in the Brazilian state of Minas Gerais. After a local factory worker, Cristiano, has an accident on the job, he leaves behind a handwritten journal, which the boy proceeds to read with relish. The film shifts into road-movie mode to recount the story of Cristiano, an ex-con and eternal optimist who journeys across Brazil in search of work, enduring no shortage of economic hardship but gaining an equal amount of self-knowledge. Invigorating and ever surprising, Araby is a humanist work of remarkable poise and maturity.

 

André, jeune habitant d’un quartier industriel brésilien, retrouve par hasard le journal de Cristiano, un des ouvriers de l’usine d’aluminium dominant la zone, qui vient de mourir seul sur un lit d’hôpital. Son journal intime conduit le récit du film qui bascule entre le conte féérique et la chronique politique d’un homme qui a toujours vécu aux marges d’une société de classes. Le récit de Cristiano trace un long chemin qui va de la prison au quartier industriel d’Ouro Preto où il est mort, en passant par les travaux dans les plantations d’orangers, le manque d’argent, les exploitations exercées par divers patrons, mais aussi par de très beaux moments d’amitié, de musique partagée, d’amour. Arábia est une fable cinématographique sur la condition d’invisibilité des travailleurs dans la grande machine capitaliste – ceux qui n’ont pas de voix, pas de tribune pour parler. Un acte de résistance poétique.(Elena Lopez Riera)

 

  • Directors /Réalisateurs

Affonso Uchoa & João Dumans

  • Festivals

Rotterdam, FICCI, BAFICI, Indie Lisboa

  • Quotes/Critques

Hollywood Reporter

New York Times

RFI (Français)

  • Stills / Images

Share Project :

  • Categories:
  • Share Project :